navigation

649 – Joyeux Viral ! 29 novembre, 2021

Posté par stiopka dans : Non classé , 1 commentaire

Ahhh Noël ! Ses lutins, ses promesses de cadeaux, ses épines de sapin, ses guirlandes illuminées pour un lendemain meilleur et : son variant Omicron. Imaginez une seconde que les Grecs aient intitulé leur lettre O : Omacron et on s’en serait tapées des barres de rire ! Juste avant l’élection : O Macron !

Il parait d’ailleurs, très sérieusement, que la lettre ξ, soit xi en grec, a été refusée en tant que dénomination du nouveau variant du Covid 19 parce que le leader chinois, Xi Jingping, s’y est opposé. Tu m’étonnes ! Déjà que la Chine est le berceau de cette pandémie, alors si Monsieur Xi incarne en plus le virus en personne : impossible, ça fait tâche dans le CV.

Avec la quantité de variants qui déferlent depuis deux ans, on sera bientôt tous capables de réciter l’alphabet grec d’ici quelques mois, il faut aussi voir le bon côté des choses : alpha, bêta, delta, gamma…

Donc, on a Omicron en invité avec la dinde et les marrons. Et, pour fêter ça, qu’est-ce qu’on chante ?

Je me suis toujours demandé ce que pouvaient entonner les enfants avant que Tino Rossi ne crée : « Petit Papa Noël ». Des chants religieux je présume ?

Les chansons de Noël, je m’y prépare, j’ai même pris de l’avance, et, vous me remercierez sans doute – ou pas – car je vais également vous faire gagner quelques jours.

Avant, toutefois, que vous ne me détestiez pour avoir ce titre en tête pendant un mois, j’ai longtemps considéré que la meilleure chanson de Noël était celle, anti-militariste, de John Lennon : « So this is Christmas », mais bon, ça plombe un peu l’atmosphère de parler de la fin de la guerre au moment où tu galères à couper la bûche.

Mais là, j’ai mieux. Alors, alors, alors : « All I want for Christmas is youuuuuuu, Baby ! »

Image de prévisualisation YouTube

648 – Calendes 3 novembre, 2021

Posté par stiopka dans : Non classé , 2 commentaires

La période s’y prête, il est grand temps de croire au Père Noël. À la condition qu’il ne soit pas une ordure, avec, ses déchets par milliers, n’oublie pas que l’on croise dans les rues, sur les rivières, sur les rivages ou dans les forêts des immondices, des emballages de papier : cadeau !

Je voudrais exprimer ici ma profonde lassitude. Je ne suis pas assez énervé pour être militant alors je m’indigne dans mon coin, je rouspète, je m’impatiente. Je vote aussi, je fais partie des irréductibles naïfs qui mettent un bulletin dans une urne en imaginant que les gouvernants agissent pour le bien public.

N’avez-vous pas cette désagréable sensation que les dirigeants de notre Planète procrastinent ? Non, je reformule car j’y vais un peu fort dans mes propos : n’avez-vous pas l’impression qu’ils se foutent de notre gueule ?

La COP 26 qui succède à la COP 25 et faisant écho à la COP 21 de Paris avec Fabius, Hidalgo et Royal sur la photo à côté de toute une flopée de Chefs d’État satisfaits d’eux-mêmes, bienheureux : souriez, vous allez sauver le monde, c’est pour la postérité. Et pour votre plan de carrière ?

The place to be : la photo, pas la Terre.

Vous arrive-t-il de prêter attention aux chiffres qui sont égrenés dans les médias, à propos desquels chaque pays se donne pour objectif de « décarboner » son industrie, son économie, son mode de vie ?

Objectif : – 50 % en 2030 ou – 30 % en 2050, j’ai un doute. Certains évoquent un zéro carbone à l’horizon 2070, j’aurais 100 ans, chouette, j’ai hâte !

Tous ces chiffres…, abstrait, non ? Depuis la COP 21, en 2015, avez-vous remarqué des changements dans votre vie quotidienne : moins de sachets dans l’eau de mer, moins de décharges à ciel ouvert, moins de cochonneries répandues ça et là lorsque vous osez une promenade dans la « nature » ?

« Renvoyer aux calendes grecques ». Comme les Grecs n’ont jamais eu de calendes, la date ne figure sur aucun calendrier, donc on peut planifier absolument tout ce que l’on souhaite sans risque que cela se réalise, contrairement aux projets reportés à la Saint-Glinglin que l’on peut célébrer à la Toussaint.

Les dirigeants chinois et russes, qui ne font pas le déplacement à Glasgow pour la COP 26, ont une démarche qui est ostensiblement pénible mais qui a le mérite de ne pas être hypocrite.

Je suis inquiet, je ramasse parfois des papiers dans les rues, je mets le plastique dans la poubelle jaune, j’ai renoncé à construire une centrale à charbon sur ma terrasse car le règlement de ma copropriété s’y oppose…

Je suis inquiet.

plastique pollution

Circuit court |
التر... |
Fontaine a eau pure |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | akilidiakabo (Reflexion)
| Sybille Voyance
| L'actu écologique